Web2.0 : phénomène de mode ou nécessité pour un marketing efficace ?

Web2.0 : phénomène de mode ou nécessité pour un marketing efficace ?

Nina Simon de Museum 2.0 propose une analyse intéressante du « Web 2.0 framework » qui permet de positionner un internaute dans différentes catégories en fonction du temps consacré à contribuer à des communautés Web.

 

  • Si vous consacrez de 1 à 5 heures par semaine, vous êtes considéré comme un participant
  • Si vous passez de 5 à 10 heures, vous pouvez devenir un générateur de contenu
  • Si vous donnez beucoup plus de temps, vous pouvez espérer atteindre le Graal : devenir un leader de communauté.

Il n’existe bien sûr aucune règle vérifiée mais on peut extrapoler cette analyse en terme Marketing et remarquer qu’une bonne gestion du temps et un ciblage précis du temps passé à contribuer à produire du contenu sur le Web (par le biais d’un blog, de forum ou d’autres outils interactifs) peut permettre à toute personne compétente dans un domaine particulier de devenir influenceur d’un segment de marché, d’une communauté ou d’une technologie particulière.

Il peut donc être profitable, en fonction de son modèle d’affaires ou de l’état d’avancement de sa compagnie, d’intégrer dans une stratégie marketing un volet Web 2.0 ciblé. Les résultats espérés peuvent être importants en rapport avec le temps investi et le phénomène de Buzz peut apporter une forte notoriété qui ne serait jamais atteinte, tout au moins dans un même délai, par le biais de méthodes de marketing traditionnelles.

Je conseille donc systématiquement aux entreprises que j’accompagne de « penser Web2.0″ dès leur démarrage pour pouvoir bénéficier au maximum de l’effet démultiplicateur et du phénomène d’antériorité qui fait la force du Web.

D’ailleurs, si vous êtes parvenus sur ce billet, c’est bien que le temps investi à l’écrire a été quelque part bénéfique !!!