La compétitivité des PME passe par la "veille stratégique"

Toute entreprise pratique, avec plus ou moins de moyens et d’outils, une activité de « veille », parfois même sans le savoir.

Il suffit parfois de poser une seule question, par exemple, « Qui….. » ou « Où…. » lors d’une réunion de direction, pour entamer un début de recherche d’informations afin de répondre à la question posée.

Souvent, ces questions apparaissent lors d’une planification stratégique de l’entreprise, notamment lorsque l’on cherche à savoir quelle est la situation passée, actuelle, et futur de la société.

Qu’il s’agisse de surveiller un concurrent direct, de déterminer une opportunité de rentrer sur marché précis, ou encore de planifier le lancement d’un nouveau produit, chaque entreprise souhaite accéder à une information « précise » qui lui permettra de prendre la bonne décision. Ainsi, force est de constater, depuis de nombreuses années maintenant, que les grandes entreprises se sont dotées de cellule de veille pour répondre à un besoin crucial, « surveiller » et « renseigner » sur 360° ce qui se passe dans un environnement concurrentiel global.

D’après un récent sondage (décembre 2007), voici les priorités de veille pour les grandes entreprises :

  • développer des marchés (72%),
  • innover (70%),
  • appuyer une croissance interne (41%)
  • exporter (40%)

Ces priorités sont également celles de toutes entreprises, qu’elles soient petites ou moyennes.

Pour terminer ce premier billet sur la veille, je reprendrai une phrase célèbre de Napoléon qui disait ceci : »

« Se faire battre est excusable, mais se faire surprendre est impardonnable » (Napoléon)

Exprimez vous!

*