Québécor soutient la relève québécoise…

Quand Julie Snyder vous accueille en personne à l’entrée du chalet du Mont-Royal et que l’on croise juste après Gilles Vigneault, Luc Palmondon, Marjo ou Brian Mulroney, on se dit que l’évènement va être « show ». Et pourtant, à l’appel de la soirée des Hommages Québécor 2008, ce sont les jeunes entreprises de la relève québécoise en affaires qui ont eu la vedette et été invitées à venir recevoir leur bourse Pierre Péladeau devant tout le gratin québécois des Arts et du Spectacle.

Avec dans l’ordre des prix, Gaspar Petit, de la compagnie ENSEED de Montréal puis Marc Perron d’ Alizem inc. de Québec et Marie Dion de L’atelier du Cheval de bois en provenance de la charmante bourgade de Coaticook dans les Cantons de l’Est.

La « standing ovation » qui s’en est suivie démontre combien les 400 personnes présentes, au delà de leur réussite personnelle, témoignaient de leur respect pour les jeunes entrepreneurs, ceux qui assureront la relève de demain. Et nul doute que cette soirée (au delà des chèques de 20 à 50 000 $ reçus) leur aura donné un boost supplémentaire pour faire croitre leur jeune entreprise.

Je dois modestement expliquer pourquoi j’ai eu le plaisir de me retrouver au milieu de tout ce beau monde. Non pas que je fasse maintenant partie de l’élite québécoise de la culture mais ayant la chance d’être le coach d’affaires de Marc Perron depuis le démarrage d’Alizem, il m’a été donné l’occasion d’apprécier son succès aux premières loges…

Exprimez vous!

*