Inauguration du nouvel Aéroport International de Québec (12 juin 2008)

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans le cadre de l’internationalisation de la ville de Québec, puisqu’elle va gagner en visibilité grâce à son nouvel aéroport qu’il faudra dorénavant appelé « Aéroport International Jean-Lesage de Québec ». En effet, après 18 mois de travaux et quelques 66 millions CAD d’investissement, l’aéroport International est fin prêt à emmener des voyageurs pour de nouvelles destinations ou encore à accueillir des gens d’affaires venant de différents coin de la planète. Il s’agit réellement d’une belle évolution pour la ville, puisque un des principaux leviers de développement économique d’une région et d’un pays repose sur son infrastructure, telles que son réseau routier, fluvial, ferroviaire et aérien. Cela signifie pour la ville de Québec et les grandes régions voisines une valeur ajoutée indéniable pour ses entreprises qui seront capables d’attirer de futurs investisseurs, de nouveaux clients et des partenaires étrangers. Enfin, l’internationalisation de l’aéroport va également permettre de séduire des entreprises étrangères qui cherchent s’établir en Amérique du nord.

Pour le réseau routier et fluvial, Québec est bien desservie puisque, pour ne citer qu’un seul exemple, la ville accueille régulièrement de prestigieux navires de croisière tels que le Queen Mary II. Mais je ne peux m’empêcher de poser cette question : « A quand une liaison ferroviaire à grande vitesse entre Québec et de grandes villes canadiennes et/ou américaines telle qu’un Québec-Boston ? »