Implanter une entreprise au Canada (2) : les aides à l'exportation pour les entreprises françaises

Dans ce deuxième volet du thème « implanter une entreprise au Canada », il m’a semblé prioritaire d’aborder les aspects financiers d’un projet d’implantation. En effet, il n’y a pas de bonne stratégie d’implantation sans une solide préparation. Une démarche structurée permettra d’analyser l’opportunité, de vérifier certaines hypothèses de départ, de choisir la solution appropriée (partenariat, représentation, bureau local, filiale,…) et enfin d’en chiffrer le coût.

Trop d’entreprises commencent en effet par premier un voyage exploratoire avant même d’avoir défini dans quel objectif et pour quels résultats la démarche a été lancée. On en revient généralement avec un aperçu très partiel du contexte local qui peut inciter à aller trop vite ou au contraire décourager l’initiative de départ. Il est donc important de ne pas hésiter à faire un premier investissement pour réaliser l’étude à priori qui se révèlera vite judicieux. 

Voici donc plusieurs aides financières qui sont mises à la disposition des entreprises françaises pour faciliter leur démarche d’implantation. Elles interviennent tant en amont qu’une fois la décision prise de s’implanter. Et comme celles-ci ont été très bien résumées dans le blog NetPME, je me permets de faire un renvoi sur le billet « accompagnement export – les dispositifs de soutien » de Hita Doulmet.

Il me reste à vous souhaiter de trouver chaussure à votre pied dans tous ces dispositifs puis de vous voir franchir l’Océan Atlantique pour découvrir les opportunités d’affaires offertes par le Canada !!

La 3ième partie de notre rubrique « implanter une entreprise au Canada » mettra l’accent sur les bonnes pratiques d’affaires à maitriser pour accélérer le succès. Pour consulter la première partie de notre rubrique : « Implanter une entreprise au Canada (1)« 

  • Gilbert C.

    Si vous souhaitez devenir le prochain Richard Branson, Steve Jobs ou le nouvel Henri Ford, vous vous devez de prendre des décisions risquées. Longtemps stigmatisés par les sciences sociales, les entrepreneurs se voient gratifiés d’être parmi les premiers maillons de l’évolution. C’est la conclusion d’une étude menée par des scientifiques de l’Université de Cambridge.
    Source :
    http://www.unisciences.com/societe/news/entrepreneur_evolution.php?id=362

  • Francis Bélime

    Je suis allé lire l’article que vous mentionnez. CElui-ci fait effectivement une analyse intéressante sur le processus de décision des entrepreneurs et des managers et met la capacité à prendre des risques qui caractérise les entrepreneurs comme un facteur d’évolution. Je vais faire référence à cet article dans un prochain billet. Merci.

  • Gilbert C.

    Il est rare que les scientifiques se penchent sur les entrepreneurs. Je souhaitais le souligner.
    Bonne journée à tous

  • Pingback: Implanter une entreprise au Canada (3) : Connaitre les pratiques d’affaires gagnantes pour réussir « Akova Blog()

  • bachirou

    Slut moi c bach je ss un camerounais embissieux et je reside a Douala mon message consiste a trouver des relation aux entreprises du canada.Je ss un jeune de 27ans je ss sur que vous ecoutez ce que je veux dire mais si vous trouvez mon idee bonne je serais là et je vais attendre votre message pour me confirme si j’ai bien fais de parler merci………

  • Pingback: Exporter au Canada… « Akova()