La ville de Québec sous le seuil du plein emploi…

Selon le Journal Le Soleil de Québec, le taux de chômage de la ville, publié par Statistiques Canada, est encore en diminution entre juillet et août pour se positionner à 4,7% soit au-dessous du seuil dit de « plein emploi » qui se situe à 5%.

Et comme les chiffres concernant la région Québec Chaudière Appalaches sont tout aussi bons, ceci est un signe de vitalité de toute l’économie même si certains secteurs tels les services et la construction sortent du lot comparé au domaine manufacturier qui continue de perdre des emplois.

Cette tendance marquée depuis plusieurs mois est en partie le fait des fêtes du 400ième anniversaire de la création de la ville qui ont connu un succès considérable pendant l’été. Mais elle est aussi le reflet du dynamisme de la région dans beaucoup de secteurs d’activité constaté depuis près de 3 ans maintenant.

Derrière le côté positif des chiffres, il faut aussi prendre conscience que cette situation va encore accentuer la problématique de pénurie de main d’oeuvre dont nous nous sommes déjà fait écho précédemment dans plusieurs billets. Les offres d’emploi fleurissent dans les journaux et sur le web mais les entreprises témoignent plus que jamais de la difficulté de combler les postes disponibles et le processus de recrutement tend à s’allonger régulièrement.

Disons tout de même que c’est un beau problème si on compare aux données moins brillantes de l’emploi aux Etats-Unis (augmentation de 0,3% du taux de chômage en août).

Exprimez vous!

*