Emploi à Québec : des perspectives radieuses à l’horizon 2012 !

Alors que le taux de chômage se situe actuellement sous le seuil du plein emploi soit 5% de la population active (voir billet du 6 septembre dernier), les prévisions à l’horizon 2012 sont encore plus optimistes. Si l’on en croit Gilbert Leduc dans son article dans le Journal le Soleil du 4 octobre, c’est la barre des 4% qui pourrait être atteinte à cette date.

Selon l’étude du CETECH (Centre d’étude sur l’emploi et la technologie), dont s’inspire Emploi-Québec pour sa planification et d’où sont extraits les chiffres, cette situation provoquera des déséquilibres dans certains secteurs d’activité qui seront en fort déficit de ressources dans les années à venir (c’est le cas notamment du secteur des services).

Mais qu’est-ce qui fait courir Québec ?

Le dynamisme et la vitalité de l’économie de la province et plus localement celui de la région de la Capitale nationale (Voir “La région de Québec se hisse au 2ième rang au palmarès canadien du développement économique” ) qui progressent depuis quelques années, conjugués avec le départ massif des baby-boomers sont parmi les principles explications à la situation. Tant mieux ! Mais il faut aussi ne pas masquer le problème qui peut en découler. En effet, le maintien de ces conditions économiques favorables passe aussi par une meilleure disponibilité de main d’oeuvre qualifiée et performante, ce qui n’est plus le cas à un taux de chômage de 4%.

La région de Québec s’est déjà prise en main (voir billet) pour trouver des solutions à ce beau problème…