La crise de la relève dans les PME au Québec ou l’urgence d’agir

La crise de la relève dans les PME au Québec ou l’urgence d’agir

Comme dans la plupart des pays industrialisés, l’évolution démographique du Québec et le départ accéléréde la génération des «  baby-boomers » créent des problèmes de relève entrepreneuriale et plus particulièrement dans les PME qui constituent la majorité du tissu économique québécois. Les statistiques parlent d’elles-mêmes :

  • Plus de 95 % des entreprises québécoises sont des PME et 40 % des chefs d’entreprise qui les dirigent songent sérieusement à prendre leur retraite d’ici 2010 (70 % d’ici 2015) et finalement 85 % d’entre eux se voient à la retraite d’ici 2020…
  • Près de 70 % des PME disparaissent lors du passage de la première à la deuxième génération et 65 % des PME n’ont pas de plan de relève…
  • Parmi les entreprises qui possèdent un plan de relève, seulement 50 % d’entre elles ont identifié un successeur. Et en raison des contextes démographiques et sociaux-économiques, les transferts sont de moins en moins familiaux et 37 % des entrepreneurs pensent vendre leur entreprise à une personne qui est n’est pas membre de leur famille…

Sources : Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) et Ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE).

Il est donc urgent d’agir et si de nombreux programmes (Voir par exemple les aides d’Investissement Québec) voient le jour depuis plusieurs années pour faciliter la relève (qu’elle soit familiale ou par une personne externe), le vrai problème est de trouver des repreneurs. S’il est déjà difficile de réaliser cette relève en famille, le déficit est aussi élevé du côté de repreneurs externes. Et pourtant, il est souvent moins difficile de reprendre une entreprise existante, avec une notoriété, des clients existants et une historique de chiffre d’affaires, que de créer de toute pièce une nouvelle entreprise (surtout en période de crise).

Alors avis aux amateurs, il y a de belles opportunités à saisir pour ceux qui ont la fibre entrepreunariale et qui sont prêts à relever les manches pour prendre le témoin…

  • Pingback: La crise affecte les banques, le crédit et l’économie - L’impact sur les retraités et pré-retraités - 55net Blogue()

  • Francis Bélime

    Bonjour,
    Merci de faire référence à notre billet dans votre blog. Il me semble que toutes les classes d’âge sont concernées par la situation économique difficile que nous vivons et par les perspectives sombres auxquelles nous serons confrontés si une réaction globale et solidaire de tous n’est pas entreprise. Je ne suis pas du genre alarmiste mais je considère que plus on anticipe un problème et plus la solution ou le remède mis en oeuvre a de chances d’avoir un impact positif et durable…comme une décison d’affaires en quelque sorte.
    Amicalement.