Le Québec adopte définitivement le commerce électronique…

Le Québec adopte définitivement le commerce électronique…

Le Québec a été parmi les pays les plus entreprenants et les plus novateurs lors de l’émergence d’internet au milieu des années 90. Il faisait même partie, au tout début des années 2000, du peloton de tête des pays en terme de déploiement d’internet et du taux de personnes connectées.

Paradoxalement, le commerce-électronique s’est développé moins vite qu’ailleurs alors que l’infrastructure en place et les entreprises qui se sont créées auraient pu favoriser son extension. La principale raison évoquée est souvent une forme de défiance vis-à-vis des entreprises de type dotcom et du niveau de sécurité supposé des transations en ligne.

Une statistique publiée 30 septembre par le CEFRIO, l’agence Internet VDL2 et la firme SOM Recherches et Sondages vient heureusement nous démontrer que cette époque est révolue. Si on regarde l’année 2007, les données du commerce-électronique affichent une progression constante pour s’afficher à 3,5 Milliards de dollars (et le fameux pic de décembre, correspondant aux achats de Noel, qui s’est élevé à 432 M$ en 2007.

L’année 2008 semble se dérouler sur une même lancée et la barrière symbolique de 500 M$ sur un mois pourrait être franchie au mois de décembre prochain. Encourageant…