Faire le dos rond et ne pas céder à la pression

Bien que l’on puisse penser, parce que l’on veut absolument nous faire croire via les médias, que la crise va engendrer des pertes d’emploi par millions, que ce soit au Québec ou ailleurs à travers le monde, il n’en reste pas moins que la rareté de personnel qualifié, à forte valeur-ajoutée, est toujours présente.

 

En effet, depuis plusieurs mois maintenant, de nombreuses entreprises canadiennes sont toujours à la recherche de travailleurs à compétences spécialisées pour répondre à leur besoin de développement et de croissance. Pour celles d’entre elles qui ont réussi à recruter la ou les perles rares, elles devraient, même dans le cas d’une conjoncture plus difficile et des carnets de commande peut-être moins fournis, maintenir ces personnels en poste, car lorsque l’économie amorcera sa reprise et avec elle, les besoins en biens et services, elles disposeront des ressources nécessaires pour les aider à reprendre leurs activités.

 Donc, en attendant, faisons le dos rond en conservant nos ressources humaines !

Exprimez vous!

*