Situation de l’emploi au Québec : la province résiste encore au ralentissement économique mondial

Situation de l’emploi au Québec : la province résiste encore au ralentissement économique mondial

Jobboom vient de publier ses indices de l’emploi au Canada et selon cette étude (Voir communiqué) , le Québec résiste encore à la tempête planétaire qui souffle sur l’emploi. Même si la province a connu des hauts et des bas en 2008, elle termine tout de même l’année avec un solde positif (une centaine d’emplois de plus qu’en 2007  mais avec une perte de 9 400 postes pour le seul mois de décembre). L’Indice Jobboom* recule donc de 6,4 points et s’établit à 79,3 %. Il demeure cependant au niveau «favorable» pour un sixième mois consécutif.

C’est le secteur de la Production de biens qui a subi le plus de pertes avec un bilan net de près de -23 000 emplois (Les sous-secteurs les plus touchés sont la construction (-18 500 postes), l’agriculture (-2 800), la foresterie, la pêche, les mines et l’extraction de gaz (-1 400) et la fabrication (-500). Le secteur des services a, quant à lui, affiché des gains totaux de 13 500 emplois en décembre principalement dans l’administrations publique (+ 24 600), le transport et l’entreposage (+ 14 000 postes), les soins de santé et l’assistance sociale (+ 8 400) et les services aux entreprises (+ 6 100).

Pour la région de Québec, la situation reste au stade “favorable” et l’indice  s’établit à 88,7 %. Plus de 4 000 emplois ont été créés en décembre et au cours de l’année 2008, l’emploi n’a diminué que de 0,8 % alors qu’au cours de la dernière décennie, le nombre d’emplois a progressé de 21 %.

Je crois que derrière ces chiffres encourageants (si l’on se rèfère aux énormes pertes d’emplois annoncées aux Etats-Unis ou en France ces dernières semaines), la vigilance reste de mise. La récession est en effet plus récente au Canada (elle a débuté au mois de novembre officiellement) et ses conséquences devraient inévitablement se faire sentir dans les prochains mois et peser sur l’emploi. Une attitude prudente et des efforts d’anticipation semblent indiqués pour permettre aux entrepreneurs québécois de bien consolider leur position si la situation venait à se dégradait.

* L’indice Jobboom est obtenu grâce aux données mensuelles de Statistique Canada sur la population active (EPA). L’Indice Jobboom régional se base sur les données fournies dans l’EPA concernant les régions métropolitaines de recensement (RMR). Pour plus de détails, consultez la section Indice Jobboom.