Les Canadiens et la retraite : une histoire à rebondissements…

D’après le premier « Indice de report de la retraite » publié récemment au Canada par Financière Sun Life, de nombreux Canadiens prévoient dorénavant travailler plus longtemps notamment parce qu’ils souhaitent rester actifs mentalement et parce qu’ils aiment leur carrière mais ils sont aussi préoccupés par leur état de préparation en vue de la retraite sur le plan financier. Ces constatations reflètent un virage par rapport à la manière dont les Canadiens ont pris leur retraite au cours des dernières années et auront des répercussions importantes sur les familles, les employeurs et la société. Invités à préciser la principale raison pour laquelle ils continueront de travailler après 65 ans, autant de répondants ont fait état de raisons liées au style de vie que ceux qui ont indiqué des raisons financières.
– Près de la moitié des Canadiens actifs croient qu’ils travailleront après l’âge habituel de la retraite, 65 ans. Cette situation contraste grandement avec l’âge moyen du départ à la retraite des Canadiens qui s’est situé à 61 ans au cours des dernières années.
– Pratiquement tous ceux qui prévoient continuer de travailler après l’âge de 65 ans citent une ou plusieurs raisons liées au style de vie; par exemple, ils souhaitent rester actifs mentalement, ils aiment leur carrière ou ils apprécient l’interaction avec leurs collègues.
– Dans le sondage, 75 % des Canadiens ont attribué une cote élevée à leur santé personnelle et à leur sentiment général de bonheur. Le sondage a révélé une confiance nettement moindre en ce qui touche les conditions économiques générales et les finances personnelles des Canadiens.

Si l’optimisme semble de rigueur, bon nombre de Canadiens ne sont pas aussi clairs sur ce qu’il leur faudrait pour atteindre un niveau confortable de revenu de retraite (28 % d’entre eux seulement estiment qu’ils disposeront d’assez d’argent à la retraite pour bénéficier du style de vie qu’ils souhaitent). Que font les Canadiens pour se préparer financièrement en vue de la retraite?
- Seulement 22 % des participants se sont dits entièrement satisfaits du niveau de leur épargne personnelle ou de la croissance de leur revenu.
- Au cours des 12 derniers mois, moins de la moitié des Canadiens ont fait des calculs en vue de déterminer si leur revenu de retraite allait durer suffisamment longtemps (44 %) ou ont calculé le revenu qu’il leur faudra pour prendre leur retraite (41 %).
- En outre, 62 % des Canadiens sondés n’ont pas de plan financier écrit en vue de la retraite, et seulement 47 % d’entre eux ont parlé à un conseiller financier pour établir ou mettre à jour un plan de retraite écrit dans les douze mois précédents.

Mesure de la confiance générale des Canadiens au chapitre de la retraite, L’Indice de report de la retraite a donné un résultat global de 50 sur une échelle de 0 à 100 (Plus l’indice est faible, plus la perspective des personnes sur les questions ayant une incidence sur la retraite est négative ou pessimiste.
Pour de plus amples renseignements sur l’Indice de report de la retraite de la Financière Sun Life, rendez-vous à l’adresse www.sunlife.ca/reportdelaretraite.