La maxime du mois de mars

La maxime du mois de mars

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être; mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre« .                                Marc-Aurèle (Empereur romain).

Marc Aurèle était un empereur philosophe et reconnu comme un homme de parole et de fidélité mais aussi un chef de guerre redoutable. Il faut voir dans son affirmation un sens inné du leadership et si je l’ai choisi comme maxime du mois, c’est parce qu’elle illustre à mon sens une des principales composantes du leadership (dont une de mes définitions préférées se lit « Capacité de diriger, notamment en mobilisant l’enthousiasme des autres pour une vision commune« ): la capacité de faire au bon moment les choix qui s’imposent.

Et tout bon leader se distingue par sa faculté à agir (et donc à changer) ce qui a une portée stratégique pour l’entreprise et à ne pas s’obstiner sur ce qu’il est vain de changer ou qui se heurte à une résistance au changement préjudiciable au climat social. Faire la part des choses (vu comme de la sagesse par Marc-Aurèle) est aussi la marque des meilleurs gestionnaires qui distingueront rapidement où mettre les efforts pour obtenir la meilleure mobilisation des équipes et par conséquence les résultats les plus tangibles. En ces temps troublés et plein d’incertitude, le leadership devient la principale qualité de tout chef d’entreprise, confronté à faire des choix rapides et judicieux. C’est son atout maitre pour convaincre ses troupes que le bateau est suffisamment solide pour affronter la tempête et qu’il y a un capitaine qui tient bon la barre…et qui est « paré à changer ».