Le parcours du combattant d’un créateur de start-up

« Vous voulez devenir un entrepreneur, mais vous n’en êtes pas vraiment certain ? Alors vous vous posez la question : dois-je quitter un job très bien payé dans un contexte de récession, lever de l’argent avec 37 cartes de crédit différentes, monter un lab dans mon garage juste à côté de mon vieux bicycle rouillé et créer ma boite en photonique ? Bien sûr que oui! Se jeter à l’eau apporte la liberté et fait grandir, et l’on atterrit toujours plus accompli… »

Ce message pourrait venir d’un gourou de la Silicon Valley ou tout simplement de l’esprit d’un entrepreneur qui, prêt à sauter dans l’aventure mais balançant encore entre envie d’entreprendre et risque d’entreprendre, vient de voir jaillir la lumière :  j’y vais ! Et c’est là que débute la grande aventure, faite de succès et d’ échecs, de peines et de joies, de voies toutes tracées (rarement) ou parsemées d’embûches (souvent) mais surtout de grands moments de passion.

Et comme la phrase d’introduction de ce billet vient de Larry Marshall, un « serial entrepreneur », la suite de l’article « leaping into the void » (Sauter dans le vide) n’en est que plus intéressante à lire. Découvrez ce qu’est devenu Larry après s’être fait le choix de sauter dans le vide…

Comme j’ai découvert cet référence sur un blog intéressant dédié à l’histoire des start-up, en voici le lien :  http://www.startup-book.com/