Les québécois et leur usage du net

Sortie le 31 mars dernier, l’enquête NETendances 2008 sur l’usage du net au sein de la société québécoise révèle quelques surprises. Voici le résumé proposé par Yann Sadok sur son blog Web, logiciels libres et analyse d’affaires : http://yannsadok.wordpress.com/2009/04/01/enquete-netendances-2008-sur-le-web-et-les-quebecois/

Et de découvrir avec surprise que l’usage du web2.0 est en recul. Voir les chiffres 2008 par rapport à 2007 :

  • 19 % des adultes québécois ont consulté un blogue (26% en 2007),
  • seulement 5,5 % ont écrit sur leur blogue personnel en 2008 (8,3% en 2007),
  • 7,6% du côté de la diffusion de vidéos  (11 % en 2007) ,
  • 9,4 % du côté dépôt de photos sur des sites spécialisés (15 % en 2007),
  • 9,6% du côté de la baladodiffusion (16 % en 2007),
  • 3,2% pour l’adhésion à des fils RSS (4,5 % en 2007).

Qui aurait une explication rationnelle à ce phénomène qui semble aller à contresens d’une tendance mondiale ?

Commentaires

  1. Bonjour

    Vous avez demandé:

    « Qui aurait une explication rationnelle à ce phénomène qui semble aller à contresens d’une tendance mondiale ? »

    Pas d’explication mais quelques hypothèses (que je préfère garder par devers moi…)

    Dans le site de Yann Sadok que vous donnez en référence, je relève ceci:

    « Premiers constats, le Web fait partie courante de la vie des québécois qui s’informent :
    13% d’entre eux sont informés grâce au Web… »

    Des Québécois… qui s’informent.

    Euh? Pardon? Pas plus? Si la baisse constatée de la vente des journaux (papier) n’est pas suivie par une augmentation en proportion de la fréquentation des informations en ligne (e.g. Google News) alors cela signifierait que de moins en moins de personnes s’intéressent à l’actualité… Difficile à croire.

    Même si je n’ai pas une opinion très favorable de l’espèce humaine en général et de mes ‘compatriotards » en particulier, ces chiffres me laissent perplexes et je me mets à douter de la validité de cette enquête…

    Voyons la suite:

    « Recul du Web 2.0 entre 2007 et 2008 :

    *19 % des adultes québécois ont consulté un blogue (26% en 2007),
    * seulement 5,5 % ont écrit sur leur blogue personnel en 2008 (8,3% en 2007),
    * 7,6% du côté de la diffusion de vidéos (11 % en 2007) ,
    * 9,4 % du côté dépôt de photos sur des sites spécialisés (15 % en 2007),
    * 9,6% du côté de la baladodiffusion (16 % en 2007),
    * 3,2% pour l’adhésion à des fils RSS (4,5 % en 2007).
    »

    Pour le podcasting cela n’est guère surprenant et en ce qui concerne la publication d’un blogue, ce niveau n’est pas étonnant ou scandaleux mais le reste est plus inquiétant: consultation de blogues et utilisation des fils RSS: Il y a un problème grave si les chiffres sont exacts.

    Les gens les plus avancés de la planète sont en ce moment en train de passer du Web 2.0 au Web 3.0: le Web sémantique et, semble-t-il, nos « compatrioretardés » ne sauraient même pas ce qu’est un flux de diffusion RSS…

    Pourtant l’enquête révèle que :

    « * 43 % des québécois réalisent désormais leurs opérations bancaires sur Internet (paiement de factures, impression de relevés bancaires, virements, transferts de fonds, etc.), contre 41 % en 2007, »

    Que penser de cela? Que les internautes du Qc ne se servent d’Internet que pour des choses purement utilitaires (transactions bancaires) à 43% mais que 13% d’entre eux sont informés grâce au Web ???

    Une fois de plus je doute de la validité de l’enquète à cause de l’écart entre les deux chiffres mentionnés. Remarquez qu’un tel écart est possible mais doit être expliqué pas seulement constaté…

    Enfin la catégorie «Baisse de fréquentation du gouvernement en ligne» ne devrait surprendre personne surtout en ce qui concerne les sites gouvernementaux vu leur qualité déplorable.

    Reste à vérifier la validité de ces chiffres et s’ils se confirment il y aura un effort énorme à faire pour « dé-tiers-mondiser’ le Qc et son utilisation d’Internet…

    Bien cordialement.


    Claude LaFrenière [climenole]
    Qc city, Canada
    Profil & Contact: http://www.google.com/profiles/climenole
    Nota Bene: Commentaire republié sur Google Notebook, FriendFeed et Twitter. ;-)

    • Votre analyse me renforce dans mon questionnement et laisse encore la porte grande ouverte au débat. Je me hasarde à une explication sur la baisse consatée de la rédaction de blogues : il me parait évident qu’à l’effet de nouveauté et au plaisir de créer un nouveau blog succède sûrement après quelque temps la difficulté d’y consacrer suffisamment d’énergie, de temps pour que ce blog trouve sa place. Et la lassitude s’installe alors très vite. Le choix d’un blog doit aussi à mon sens d’abord être le fruit d’une passion ou du plaisir d’écrire et de partager. Cela requiert un investissement devant lequel pas mal de nouveaux blogguers reculent.
      Et à mon sens, le recul de la statistique de consultation des blogs y est directement lié.
      Au plaisir de vous lire à nouveau.

Exprimez vous!

*