Art, culture et entrepreneurship : Xavier Dolan, un exemple à suivre

Art, culture et entrepreneurship : Xavier Dolan, un exemple à suivre

Logo_festival_cannesLe Festival de Cannes tire à sa fin et le grand verdict est attendu pour aujourd’hui. Des noms prestigieux sont annnoncés pour le Grand Prix du Festival, cependant j’y vois déjà un grand vainqueur avant l’heure : Le québécois Xavier Dolan qui a déjà raflé 3 trophées sur 4 dans le cadre des récompenses remises en marge de la quinzaine des réalisateurs.

Et si je souligne cet exemple ici, c’est bien parce qu’un réalisateur de film est aussi et avant tout un entrepreneur. Il doit penser son oeuvre comme une entreprise avec un investissmeent pour la réalisation qui nécessite de trouver des producteurs et une réalisation qui doit trouver son public (ou ses clients) pour le rentabiliser. Le cas de Xavier Dolan est encore à ce titre atypique. Il suffit de comprendre que ce jeune cinéphile, amoureux du 7ième Art, à financer avec ses seules économies son premier film « J’ai tué ma mère » après en avoir écrit le scénario à 17 ans. Il le tourne donc à 19 ans et se retrouve, à 20 ans à peine, sous les « spotlights » du plus grand festival de cinéma au monde.

 Admettons que ce cas reste exceptionnel. C’est vrai. Une réussite aussi fulgurante n’est pas le lot quotidien de tous les entrepreneurs. Il n’en reste pas moins que cet exemple doit servir de référence et d’incitatif pour tous ceux qui croient très fort en leur potentiel et qui décident de vivre leur passion au travers de la création d’entreprise. La récompense est parfois plus longue à obtenir, la consécration n’arrive parfois jamais, mais la réussite est généralement au bout du chemin, associée avec la satisfaction du devoir accompli. Le jeu en vaut la chandelle…

A entendre la première réaction de Dolan à l’annonce de ses succès qui déclare « Je suis content de m’être battu, d’avoir été pugnace pour enfoin atterir ici. Etre à Cannes était mon rêve dès le tout début…Ce que je sais, c’est qu’il fait avoir foi en ses rêves et réaliser que la vie vaut la peine d’être vécue. Je vais garder un souvenir indicible des gens, des lieux ici à Cannes« . Simplicité, humilité mais aussi rêves et ambition, quelques vertus de base qui font les bons entrepreneurs !

Exprimez vous!

*