Faut-il faire son Business plan avant ou après le lancement de sa start-up ?

Le business plan et la manière de le présenter et de le rédiger est un thème récurrent qui fait débat depuis longtemps. Nombre d’articles ont été écrits sur le sujet et les modes ou tendances amènent régulièrement les nouveaux entrepreneurs à se questionner sur le contenu, la longueur ou l’ordre dans lequel ils doivent présenter leur projet d’entreprise. J’ai un avis très personnel sur le sujet qui veut que, au delà des modes, le business plan doit avant tout clairement traduire la vision de l’entrepreneur, sa passion et son niveau d’engagement puis sa capacité à transformer cette vision en un modèle d’affaires viable et rentable à court terme.

Mais la nouvelle question qui est aujourd’hui lancée dans le Time (voir Article The New Internet Start-Up Boom: Get Rich Slow) est de savoir si il est préférable de lancer son entreprise en mode “test de marché” puis de lever des fonds sur une première validation du modèle d’affaires plutôt que de courir après les fonds puis de se mettre au travail. L’analyse de Nicolas Gal sur ce thème est à lire (Start-up, les nouvelles règles) et je suis certain que le sujet fera aussi débat. Cependant, les difficultés actuelles rencontrées par les entreprises pour lever des fonds d’amorçage mérite d’ouvrir le débat et d’éviter les jugements à priori. Un lancement en mode client-partenaire est aussi un bon moyen de tester son modèle d’affaires, de le raffiner et également de minimiser l’impact des premières erreurs de jeunesse inhérentes à tout démarrage d’entreprise. L’entrepreneur est alors mieux armé pour présenter un projet solide à des investisseurs devenus (temporairement ?) plus frileux.