La maxime du mois de mai

La maxime du mois de mai

Le mois de mai a toujours une force régénératrice parce qu’il marque le retour de la chaleur, de l’allongement des journées et correspond à une période ou la nature semble plus belle Churchillet colorée que jamais. C’est donc une maxime pleine d’optimisme, empruntée à Winston Churchill, que j’ai choisie pour ce mois de mai pour sonner le glas des discours de crise :

« Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté »

Et il est vrai qu’on est parfois tenté de prendre le mauvais côté des choses et de se laisser porter par la morosité sans agir. Et en affaires, cette attitude se traduit vite par des sanctions immédiates tant la proactivité est une valeur essentielle pour maintenir sa position sur un marché. Sir Winston a gagné ses plus grandes batailles, même les plus difficiles, en conservant cette optimisme permanent et dans des situations qui auraient pu paraitre désespérées. Il a fait front et démontré qu’il avait raison notamment dans la résistance à l’invasion allemande et reste pour ces faits, encore aujourd’hui, l’homme d’état le plus admiré d’Angleterre.

Il vous reste à déterminer comment vous percevez vous-même la situation économique actuelle et surtout comment vous êtes décidés à l’affronter : risque ou opportunité ?