Gestion du stress au travail : nouvelles pratiques RH chez Renault

Gestion du stress au travail : nouvelles pratiques RH chez Renault

A la suite de divers suicides qui ont touché, début 2007, les départements d’ingénierie du constructeur automobile français RENAULT, la Direction des Ressources Humaines de l’entreprise a travaillé en concertation avec les partenaires sociaux pour améliorer les conditions de travail et soutenir le management dans son rôle d’encadrement.

Un vaste projet, intitulé Plan d’Amélioration des Conditions de vie et de Travail des Equipes (PACTE), a été mis en oeuvre pour mettre le bien-être de tous les employés des sites d’ingénierie de France au cœur de la performance individuelle et collective.

Voici, parmi toutes les mesures prises, quelques actions réalisées qui doivent être soulignées :

Création d’une fonction de Responsable de Ressources Humaines de Proximité (RRHP) : pour que chaque employé bénéficie de l’appui et de l’accompagnement d’un référent RH local, qui soit accessible et disponible. Les RRHP ont par ailleurs été détachés des Directions Opérationnelles pour être plus indépendants et neutres. Ils avaient pour mission de bâtir et de réaliser des « entretiens de connaissance » avec les collaborateurs pour augmenter leur proximité.

Mise en place d’une journée de l’équipe: cette journée spéciale, qui a pour objectif de recréer des liens au sein des équipes, est une parenthèse dans le quotidien du travail et un moment privilégié pour permettre aux collaborateurs de réfléchir sur les dimensions humaines de leur équipe.

Maitrise du temps de travail : l’équilibre entre la vie privé et la vie professionnelle étant une composante essentielle de la performance individuelle et collective,  il est de la responsabilité des managers de s’assurer de la stricte application de la réglementation en matière de temps de travail. Il a donc été rappelé à l’encadrement son rôle déterminant dans la maîtrise du temps de travail et au personnel de l’intérêt sinon la nécessité de savoir faire des « pauses ». En parallèle, l’amplitude horaire d’ouverture des sites a été notablement resserrée.

Amélioration de l’environnement de travail : comme l’environnement de travail influence considérablement l’organisation collective et l’état d’esprit individuel des collaborateurs, un programme de rénovation des salles de réunion et de création d’espaces de convivialité a donc été mené sur plusieurs sites.

Formation des managers sur la prévention et la gestion du stress : l’entreprise a organisé pour les managers plusieurs sessions de formation et de sensibilisation à la détection et la gestion du stress ainsi que sur la prévention des risques psychosociaux .

La situation de pression au travail qui est la résultante, dans l’industrie automobile, de la diminution drastique des cycles de production de nouvelles voitures (on est passé en quelques années de 5 ans à moins de 24 mois) a été accentuée par la situation de crise économique qui touche cette industrie de plein fouet. Ces initiatives sont donc bienvenues pour contrer un niveau de stress au travail en constante augmentation. Elles permettront d’avoir des outils pour anticiper ce phénomène et le prévenir. Ma perception personnelle est qu’elles devraient être promues et montrées pour servir d’exemple et de base pour être étendues à d’autres industries.

  • ladjouzi

    bonjour j’apprecie beaucoup cet article que je trouve trés interessant, toutefois j’aimerais savoir si ce plan mis réellement en place tel que prévu a apporté des résultats positifs?!!!!

    merci

    • http://www.viadeo.com/recherche/profil/index.jsp?memberId=002ybs8vrbzp7b5&distance=1&fullNam Armelle Rossetti

      Je pense que oui. Former les cadres à la gestion du stress et mettre en place des responsables RH de proximité ne peut qu’améliorer les choses et va dans le bon sens…; mais je ne travaille pas chez Renault et je ne sais pas si ils ont mis en place des indicateurs RH suite à ses mesures.

  • http://www.fep.com mariane

    La caisse d’epargne n’a rien à envier aux grands groupes pour sa gestion des hommes, nous ne sommes que des ressources. Le stress, aucun problème pour les cadres, ils s’en foutent, ne gèrent les projets qu’en mode planning : une date est annoncée, elle doit être respectée au mépris de la qualité, les projets informatiques et marketing sont des épaves qui arrivent à l’heure et épuisent les équipent. Rien à envier à Renault et France telecom.