Jeux vidéo au Québec : installation de Funcom

La société norvégienne Funcom, un des leaders européens du jeu vidéo, va installer à Montréal un nouveau studio spécialisé dans le développement et l’édition de jeux en ligne confirmant la place stratégique qu’occupe cette industrie au Québec.

Funcom emploie plus de 300 employés en Norvège, en Chine, en Suisse et aux États-Unis. L’entreprise s’est fait connaitre notamment  pour ses jeux Age of Conan et Anarchy Online.
L’entreprise prévoit embaucher à Montréal entre 100 et 150 personnes au cours des 18 prochains mois, dont une vingtaine pour son équipe de recherche et développement.  Les coûts d’aménagement et de démarrage nécessaires à la mise sur pied du studio demanderont également un investissement considérable.

« Montréal est devenue la capitale canadienne de la production de jeux vidéo, avec près de 6 000 employés, et affiche l’un des plus hauts taux de croissance de l’industrie dans le monde. Les initiatives mises de l’avant par notre gouvernement afin de mettre en place des programmes de formation destinés à cette industrie démontrent notre volonté de former une main-d’œuvre qualifiée et d’appuyer la croissance phénoménale du secteur des jeux vidéo », a déclaré le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation du Québec, Clément Gignac, lors de l’annonce.

Les démarches auprès de Funcom pour faire valoir les avantages du Québec ont été initiées par Investissement Québec il y a près de 3 ans. Parmi les facteurs qui ont convaincu la société de s’implanter à Montréal, le partenariat du gouvernement du Québec, notamment en matière de formation d’une main-d’œuvre qualifiée, a été déterminant. Par ailleurs, les spécialistes de l’industrie voient d’un bon œil le fait que les entreprises de Montréal travaillent dans plusieurs langues et collaborent étroitement avec les studios d’Hollywood en plus de bénéficier d’avantages fiscaux uniques au monde (tel que le crédit d’impôt à la production de titres multimédias).

« Nous sommes très heureux d’accueillir Funcom au Québec. C’est avant tout le talent et l’imagination des créatifs qui font du Québec et de Montréal un lieu de convergence des arts, des technologies et des nouveaux médias. Notre main-d’œuvre talentueuse, nos coûts d’exploitation compétitifs et le soutien de notre gouvernement nous ont permis de devenir un chef de file et d’attirer les grands acteurs de ce monde que sont Ubisoft, Electronic Arts, A2M, Eidos, Activision (Beenox) et Airborne Mobile », a ajouté le ministre Gignac.