Faire un bon "Elevator Pich": un art difficile

Un elevator pitch ? Un exercice que je n’ai personnellement jamais eu à faire à proprement parlé dans mes expériences de levées de fonds mais qui devient un incontournable pour le créateur d’entreprise qui cherche à financer son démarrage. Que recèle donc ce nom barbare qui fait trembler les plus motivés des entrepreneurs ?
Autant le démystifier d’entrée : n’est-ce pas avant tout une forme de présentation rapide, synthétique et performante (d’environ 2 minutes) qui ressemble à ce que l’on doit faire lorsqu’il s’agit de convaincre un client, un partenaire, un collaborateur ou son boss qu’une idée ou un projet est d’intérêt.
Rien de révolutionnaire donc sauf si on considère que dans le monde du capital de risque, la performance dans l’exécution d’un elevator pitch (j’ai un peu de mal à franciser ce terme en… baratin d’ascenseur) est devenu un passage obligé tant la sélection des dossiers est devenue sévère au cours de ces dernières années.

Se poser la question de savoir comment faire un bon pitch, c’est un peu imaginer comment développer un argumentaire gagnant pour faire passer une nouvelle idée créatrice à un interlocuteur conservateur : pas simple !
Membre du Jury du concours de startup techno Devtech50, dont la grande finale s’est déroulée hier à Québec, j’ai pu assister aux pitches des 10 finalistes qui s’étaient rendus au bout d’un processus de sélection et de formation de haut niveau. Et quelle ne fut pas mon agréable surprise de découvrir la qualité de ce que nous ont proposé tous les intervenants.
De quoi confirmer qu’une bonne préparation (90% du succès) peut donner un résultat performant même pour des personnes qui n’étaient visiblement pas aguerries à subir cette pression (et elle est forte croyez-moi).

Comme les nouveaux entrepreneurs constituent une bonne partie des lecteurs de ce blog, voici une bonne présentation qui vous conduira à vous questionner, vous préparer et à vous convaincre que, quelque soient vos talents innés, une bonne préparation vous permettra d’atteindre un niveau de conviction satisfaisant pour amener vos interlocuteurs financiers à vous inviter dans leur bureau :


Encore un grand coup de chapeau à tous finalistes et à ceux qui sont sortis gagnants du concours (1er prix Harmonya technologies, 2ième prix Alizem et 3ième prix GenePOC : www.devtech50.com