Plan d'immigration 2010 du Canada

Plan d'immigration 2010 du Canada

Le Ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme, Mr Jason Kenney a déposé début novembre, le Rapport annuel au Parlement sur l’immigration.

Le  gouvernement va maintenir ses niveaux d’immigration et mettre l’accent sur l’immigration économique afin de soutenir l’économie du Canada. Le Canada compte accueillir entre 240 000 et 265 000 nouveaux résidents permanents en 2010, soit le même nombre d’immigrants que les  années antérieures.

L’augmentation du nombre total d’immigrants admis dans la catégorie des immigrants économiques permettra aussi à CIC de continuer de réduire l’arriéré des demandes présentées par des travailleurs qualifiés du fédéral dans le cadre du Plan d’action pour accélérer l’immigration.

Les gens qui présentent aujourd’hui une demande pour le Programme fédéral des travailleurs qualifiés peuvent s’attendre à recevoir une décision dans un délai de six à douze mois, alors que le délai pouvait être plus long. Le gouvernement a réduit l’arriéré des demandes des travailleurs qualifiés du volet fédéral, qui est passé de 630 000 à 425 000 demandes, ce qui représente une réduction de plus de 30 %”.

Le Plan des niveaux d’immigration du Canada pour 2010 traduit une vision à long terme en matière d’immigration et reconnaît l’importance que joue l’immigration en matière de croissance économique et de prospérité du Canada.

La présentation du Plan des niveaux d’immigration est légèrement différente de celle des dernières années. Dans le respect de l’importance croissante du rôle des provinces et des territoires en ce qui a trait à la sélection des immigrants et à la planification des niveaux, ainsi que dans le but de garantir une meilleure souplesse de fonctionnement, tant au Canada qu’à l’étranger, les différentes cohortes faisant partie de la catégorie économique ont été regroupées et les fourchettes d’admission sont présentées en fonction de l’entité qui sélectionne ou qui choisit l’immigrant : le gouvernement du Canada, le gouvernement du Québec, les provinces ou les territoires. Cela permettra au réseau de traitement des demandes de CIC de faire passer rapidement des ressources d’une catégorie à une autre durant l’année civile selon les conditions changeantes, sans pour autant se préoccuper des fourchettes respectives ciblées pour les cohortes relevant de la catégorie économique.

Les fourchettes d’admission dans la catégorie du regroupement familial sont inférieures à celles de 2009. Ce phénomène est du aux récentes tendances, à savoir un nombre moindre de demandes de parrainage dans la catégorie des conjoints et des personnes à charge.