Soirée "Un monde à faire" : Entrepreneurship et immigration au Québec

Soirée "Un monde à faire" : Entrepreneurship et immigration au Québec

C’est jeudi 4 novembre que s’est déroulée la 9ième soirée annuelle ”Un monde à faire” organisée par la Chambre de Commerce de Québec. Cet évènement annuel a pour objectif de

Soirée_CCQ_Immigration

Soirée "Un monde à faire" avec la Ministre Yolande James

récompenser des entreprises qui ont contribué à l’effort d’intégration de personnels immigrants, des entreprises qui ont été créées par des immigrants ou des personnalités immigrantes qui sont reconnues pour leur implication de longue date dans le monde des affaires de la grande région de Québec.

Relater l’évènement me donne l’occasion d’exprimer un point de vue sur le volet “Entrepreneurship immigrant” qui me tient personnellement à coeur tant il fait maintenant partie de mon propre cheminement personnel et professionnel.
Immigrer est déjà un engagement personnel et familial très fort, le faire dans une démarche de création d’entreprise devient un véritable défi. Beaucoup ont l’énergie et le courage de le relever mais l’expérience et de nombreuses rencontres enrichissantes au cours des ces 10 dernières années avec des entrepreneurs immigrants m’ont aussi appris que la réussite, quand elle est au rendez-vous, est le fruit d’un long parcours souvent vécu comme un véritable parcours du combattant.

Je pourrais en faire une analyse plus exhaustive mais je crois profondément que si des dispositifs existent au Québec pour soutenir l’entrepreneurship immigrant, ils sont encore loins de ce que l’on serait en droit d’espérer au regard de la politique volontariste et ambitieuse du Gouvernement en matière d’immigration. La Province de Québec fait face à un vieillissement inéluctable de sa population et le manque de main d’oeuvre qualifiée devient très critique. L’apport de sang neuf, par une immigration récente, est une chance car il représente, par la diversité de ces nouveaux arrivants, une vision multiculturelle et des énergies additionnelles pour faire face aux défis que rencontrent de plus en plus de pays industrialisés. Dans ce contexte, la création d’entreprises par des immigrants est une garantie de création de richesse économique et se traduit souvent par une valeur d’intégration exemplaire.

Lorsque j’ai déposé ma candidature au “Prix immigrant du Monde“, j’avais l’objectif (au delà du plaisir avoué que procure une telle reconnaissance lorsqu’on s’investit avec enthousiasme et engagement dans une cause) de profiter de la courte tribune qui est offerte au Lauréat pour passer quelques messages aux réprésentants du Gouvernement (le Premier Ministre Charest, la Ministre de l’immigration et des communautés culturelles Yolande James et Sam Hamad, Ministre de l’Emploi et la solidarité  ( (présences très appréciées de toute la communauté d’affaires immigrante).

Bien qu’ayant eu l’honneur et la fierté d’être retenu parmi les 3 finalistes, le Prix est revenu à madame Mercedes Marquez de Oliveira qui le méritait grandement pour son engagement de plus de 40 ans dans la communauté immigrante de la ville de Québec.
Alors à défaut d’avoir pu passer mon message et bien que j’ai pu m’entretenir rapidement grâce à cette nomination avec Yolande James (toujours très disponible), je me suis convaincu d’utiliser la formidable vitrine qu’offre le web pour partager et relayer ce que j’aurais aimé dire à cette occasion. J’avais choisi, dans un ensemble d’idées plus large, 3 propostions d’actions simples, concrètes et peu coûteuses pour supporter et dynamiser l’entrepreneurship chez les immigrants. En voici un extrait :

“…Entreprendre : voilà un mot que je conjugue chaque jour depuis mon arrivée ici en 2000 pour créer ma première entreprise. Cette expérience m’a fait mesurer à sa juste valeur, tous les efforts que doit déployer un entrepreneur immigrant, qui découvre un autre pays, une autre culture (pour certain une autre langue) et une nouvelle culture d’affaires :
De la passion, de l’abnégation et une volonté inébranlable de réussir.

J’ai découvert ici cette vocation entrepreneuriale qui m’a conduit à créer 2 compagnies et à accompagner, comme coach d’affaires, 10 entreprises en démarrage depuis mon arrivée en terre québécoise.
Comme j’ai très peu de temps, j’aimerais profiter de cette tribune pour soumettre 3 idées (parmi d’autres) pour inciter notre Gouvernement et le Maire de la ville à soutenir encore plus l’effort des entrepreneurs immigrants :

Pourquoi ne pas créer un Guichet Unique « Entrepreneurship immigrant » qui réunirait tous les intervenants dédiés comme le CLD ou Ressources Entreprises encore à mon sens trop dispersés ?
Pourquoi ne pas intégrer un Volet « Entrepreneurship immigrant » au site internet 1888mevoilà de la Ville fr Québec pour en faire clairement la promotion ?
Pourquoi ne pas instaurer une aide financière dédiée aux Immigrants Entrepreneurs sur le modèle du Programme PRIIME d’Emploi Québec (pour l’aide à l’intégration) ?
 
Le Québec de demain aura plus que jamais besoin de ses immigrants. Il aura besoin que ceux qui entreprennent, le fassent avec les meilleures chances de réussir car ils contribueront à créer de la richesse économique. Une stratégie et des actions simples et concrètes peuvent incarner un coup de pouce essentiel et devenir le catalyseur de leur réussite. Je veux croire que Québec renforcera encore les moyens indispensables pour atteindre les objectifs de son ambitieuse politique d’immigration ! …”

Pour plus d’information sur cette soirée dédiée aux immigrants en affaires, voir le site de la CCQ : “Un monde à faire