Vous souhaitez cofonder une entreprise ? 10 questions fondamentales à vous poser !

Vous souhaitez cofonder une entreprise ? 10 questions fondamentales à vous poser !

Vous êtes sur le point de réaliser votre rêve de créer une entreprise. Vous décidez de le faire avec d’autres collègues pour bénéficier de votre complémentarité et de l’avantage d’un travail d’équipe. Vous baignez dans l’enthousiasme de la création et vous êtes tout feu tout flamme face aux perspectives de cette nouvelle vie de co-entrepreneurs.
Vous avez bien raison ! L’expérience est formidable. Mais il faut aussi se préparer à affronter la co-habitation qui n’est pas toujours facile, lorsque passés  l’enthousiasme et l’exhaltation du démarrage, les premiers nuages s’amoncellent.

Voici quelques questions à vous poser pour vous assurer que le « cadre de référence » des co-fondateurs est clairement établi et démontre une réelle convergence de vue et de valeurs partagées, autant d’éléments qui seront vos piliers pour affronter les tempêtes :

1. Comment faut-il se répartir les actions? Fondamentalement, la question est très simple mais elle est souvent la plus difficile à résoudre (et la bonne réponse est rarement «diviser à parts égales entre les co-fondateurs »).

2. Comment se prendront les décisions majeures ? Ceci est souvent lié au nombre d’actions mais pas toujours. Vous pouvez avoir des parts avec ou sans droits de vote. Vous pouvez décider de mettre en place un conseil d’administration pour supporter vos décisions stratégiques. Vous aurez alors besoin de déterminer la nature des décisions sont prises par le conseil.

3. Quel sera le rôle de chacun de nous ? Là encore, il peut y avoir ce que chacun souhaite faire ou se voit faire et ce dont la compagnie a réellemnt besoin pour réaliser ces objectifs. Il ne fait jamais oublier l’adage « The right man at the right place ». Facile à dire, pas facile à faire et à trancher sans aigreurs !

4. Qu’advient-il si l’un de nous décide de quitter la société ? Étonnant de traiter cette question dès la création de l’entreprise et pourtant ! Dans l’évolution d’une entreprise, vous devez envisager cette perspective et le prendre en compte dans votre convention d’actionnaires.

5. Comment gérer un départ ?  Trop de personnes mélangent le fondateur/actionnaire et le rôle opérationnel qu’il occupe dans la start-up. Ces deux statuts doivent être dissociés et c’est parfois difficile dans l’esprit de beaucoup de fondateurs. C’est la raison pour laquelle il faut prévoir les mécanismes qui permettront de mettre fin avec rigeur et équité au contrat de travail d’un co-fondateur si cette décision est bénéfique pour la compagnie.

6. Quels sont nos objectifs personnels dans la création d’entreprise ? Même si cela peut changer au fil du temps, il est fondamental de partager entre co-fondateurs la vision globale de l’entreprise et de son dévelopement. Certains pourront souhaiter construire une entreprise et d’autres viser un rachat à moyen terme pour réaliser une opération financière. Ce cas est typique des divergences qui peuvent surgir lorsque la question n’a pas été tranchée au départ !

7. A quelle partie de notre plan de développement chacun d’entre nous est attaché de manière intangible? Toutes les startups ont du, pour diverses raisons, modifier leur stratégie initiale, et c’est parfois une question de survie. Mais chacun des fondateurs se retrouve-t-il dans la nouvelle stratégie ?

8. Quelles conditions contractuelles sommes nous prêts à nous imposer ? Le meilleur exemple est celui de la clause de non-concurrence. Est-ce que chacun des co-fondateurs est prêt à signer un contrat de travail dans lequel figurent ce types de clauses qui l’attache à la compagnie (au-delà de la convention d’actionnaires) ?

9. Est-ce que chaque fondateur est prêt à investir de l’argent dans l’entreprise ? Si oui, il faut clairement définir les règles d’investissement (voir de ré-investissement) afin de rendre équitable le traitement de chacun des fondateurs. L’argent est souvent source de conflit et l’argent est aussi le nerf de la guerre dans un démarrage. Traitez cette question avec beaucoup d’attention.

10. Comment allons-nous nous rémunérer ? Cet aspect de gestion de l’entreprise est délicat et vous devrez trouver une entente satisfaisante pour tous les fondateurs dès le début du projet. Ce sujet sera aussi une source de conflits importants si les vraies questions ne sont pas posées dès le lancement de l’entreprise.

Vous avez d’autres éléments qui vous semblent importants ? Du vécu ? N’hésitez pas à le porter à notre attention !

  • MEUNIER

    Tellement vrai et simple que je pense on l’oublie trop facilement !