Quels sont les facteurs clés de réussite du créateur d'entreprise ?

Saviez-vous qu’en France, un peu plus d’une entreprise sur deux est toujours active 5 ans après sa création,?

C’est la principale conclusion de la dernière enquête sur la démographie des établissements publiée par l’Institut Nationale de la Statistiques et des étiudes économiques (Insee). Une donnée qui reste dans la continuité des dernières années. L’étude révèle par contre les raisons principales de la perennité de ces entreprises.
Voici les principaux facteurs de réussite des jeunes entreprises qui franchissent le cap des 5 ans :

> L’investissement de départ, un pari essentiel au démarrage : Plus l’investissement de départ est important (stock, locaux, matériel…), plus l’entreprise garantit son succès.

> L’expérience professionnelle et les diplômes, deux passeports essentiels : Dans tous les secteurs, l’expérience et le niveau de diplôme du créateur sont 2 critères qui influencent fortement le taux de pérennité des entreprises.

> Développement du CA et recrutement, plus tôt ils surviennent, plus l’entreprise dure : Les entreprises dont le chiffre d’affaires était supérieur à 300 000 euros en 2005 sont 3,2 fois plus souvent actives en 2007 que celles dont le chiffre d’affaires était inférieur à 15 000 euros. »

> Les activités commerciales sont moins pérennes que les autres ! Sur les commerces créés en 2002, seuls 46 % sont toujours en activité en 2007.

Source et informations additionnelles : Insee Première, N° 1274 – JANVIER 2010.

  • http://mag.ceza.me Erick Hostachy

    Ce que j’aimerai vraiment savoir, c’est combien de projets de création d’entreprise aboutissent réellement. Car, dans les faits, malgré une certaine simplification du processus de création d’entreprise, cela reste encore et toujours un vrai parcours du combattant lorsqu’on ne veut pas le déléguer à un avocat. Et il est encore extrêmement complexe de découvrir une véritable et complète description des étapes à suivre.
    L’exemple le plus parlant est celui du compté bloqué, obligatoire, censé recevoir le capital de l’entreprise avant sa création formelle (amusant lorsque le capital de l’entreprise est de 1 euro). Et bien la première banque que je suis allé consulté sur le sujet m’a indiqué qu’elle n’ouvrait de compte bloqué que si j’ouvrais un compte d’entreprise chez elle… et que pour cela, il me fallait le Kbis de ma société… que je ne peux obtenir qu’après avoir déclaré ma société donc après avoir ouvert un compte bloqué. Et on est en 2010 :))

  • http://www.viadeo.com/recherche/profil/index.jsp?memberId=0021c49c7tvm9hym&distance=2&fullNa Francis Bélime

    Bonjour Erick, votre parcours est un nouveau témoignage de la difficulté administrative que rencontrent encore en France les créateurs d’entreprises malgré les efforts louables de simplifaction des procédures qui ont été lancées depuis quelques années.
    Je ne peux personnellement vous répondre sur votre demande concernant les étapes à suivre (l’idée est bonne) mais je renvoie votre question à la communauté des créeateurs d’entreprises, des auto-entrepreneurs ou de ceux qui les accompagnent. Peut-être qu’il existe de l’information additionnelle qui pourrait vous être utile.
    Cordialement.