J’ai lu (et trouvé) « La vache violette » de Seth Godin

J’ai lu (et trouvé) « La vache violette » de Seth Godin

Vache violette - Seth GodinL’histoire du marketing est jalonnée de multiples théories et concepts innovants. Si certains sont restés enfouis dans les tiroirs de chercheurs universitaires peu zélés, d’autres sont passés à la postérité (la matrice de diversification d’Ansoff, la théorie du Chasm de Moore,…) et font l’objet d’une littérature abondante.
Qu’est ce qui fait la différence entre une bonne et une mauvaise théorie ?

Souvent des succès d’entreprises dont on analyse après coup la stratégie et que l’on fait miraculeusement coller à une belle théorie. C’est le cas du Cirque du Soleil assimilé par tous les Gourous du Marketing à une stratégie Océan bleu (ne voyez là aucune critique puisque c’est un concept que j’utilise moi-même souvent dans mes formations ou lorsque que j’accompagne des entreprises au niveau de leur stratégie d’affaires). Mais il faut bien avouer que lorsque Guy Laliberté et ses copains saltimbanques amusaient les foules avec leurs échasses et leurs numéros de cirque tous plus innovants les uns que les autres, ils étaient loin d’imaginer qu’ils auraient le succès planétaire qu’ils connaissent aujourd’hui. Pouvaient-ils même envisager un seul instant qu’ils révolutionneraient le monde du cirque ? et n’auraient-ils par souri si on leur avait annoncé qu’ils étaient en train d’appliquer une stratégie de type Océan bleu.

Et pourtant, si l’intuition est la force de nombre d’entrepreneurs qui réussissent, il est également vrai qu’une bonne stratégie est essentielle pour réussir. Dans un monde où la concurrence est féroce, se démarquer en suivant les préceptes de Seth Godin dans son livre la « vache violette » est un bon début. Le livre martèle la nécessité de mener une stratégie de différenciation pour exister face à la concurrence, d’innover sans cesse pour se démarquer, d’en finir avec le marketing de masse pour mieux cibler des communautés ou des groupes d’utilisateurs précis dont les besoins seront idéalement comblés par votre solution.
J’ai lu cet ouvrage avec attention et beaucoup de plaisir car il apporte des nuances subtiles à ce que tout bon spécialiste en stratégie d’affaires doit connaitre. Il est aussi jalonné d’exemples concrets qui illustrent très bien ses concepts (ah le pot de peinture de Dutch Boy. Pourquoi diantre personne n’y avait pensé avant ?).

Seth Godin est américain et j’ai pour finir un regard amusant et culturel à porter sur son livre. Il introduit en effet son ouvrage en contant une histoire de voyage en France au cours duquel il a fait de longs voyages en train avec ses parents. Il pouvait alors admirer chaque jour, ces paysages caractéristiques de la campagne française avec ces vaches qui paissaient tranquillement dans les verts pâturages (de mon enfance !). La lassitude le gagna cependant rapidement et cette expérience lui fit penser que si une vache avait été violette…il l’aurait certainement remarquée malgré tout. L’histoire de Seth m’a plu d’autant plus qu’elle a flatté mon égo en me rappelant mon enfance passée dans ce cadre bucolique, mais ce que Seth ne sait visiblement pas, c’est que la vache violette a vraiment existé ! L’entreprise de chocolat suisse Suchard a en effet utilisé le violet il y a fort longtemps pour promouvoir sa fameuse tablette de chocolat Milka, marque symbolisée par une vache dès 1901…avant de faire, en 1988, le choix (osé) d’illustrer leur vache symbole en une « vache violette » avec un certain succès. Bel exemple d’un autre concept dont on pourrait penser qu’il aurait pu être inspiré par une réussite commerciale…

Mais nous pardonnerons tous à Seth ce petit oubli car nous savons tous que les américains ne mangent pas de chocolat suisse…il n’en reste pas moins que le bouquin se dévore tout cru !

  • Pingback: Tweets that mention J'ai lu (et trouvé) "La vache violette" de Seth Godin | Akova -- Topsy.com()

  • Pingback: lacapitaleblogue.com | links for 2010-10-27()

  • http://www.equilibreetperformance.fr Catherine Manchon

    La vache violette existe bel et bien !
    Je n’ai pas encore lu « La vache violette », mais je peux vous affirmer l’avoir vue !
    A la lumière du soir vers 17 h, promenez-vous sur les hauteur du Jura, Combe des Bégnines. La beauté du site vous incite à vous assoir… Il y a là des troupeaux de Montbéliardes. Levez le regard sur l’une des vaches qui se détache sur fond de ciel clair et… Mais oui elle est bien violette ! Magie du moment, magie des lumières…
    L’histoire ne nous dit pas si le créateur de l’image de la vache Milka est passé par là (ou ailleurs), mais d’autres que moi qui arpentent les pâturages Jurassiens n’en doutent pas. La nature est grande inspiratrice pour qui sait la regarder.
    J’ai toujours eu la conviction que le créateur est un méditant prêt à l’action.
    Vivez un instant de vacuité, laissez-vous guider par vos intuitions, ensuite cultivez la patience et la persévérance, vos projets iront très probablement jusqu’au bout.
    Évidemment vous n’oublierez pas vos connaissances du monde économique et ses stratégies commerciales. Mais pour ne pas être mouton mais plutôt visionnaire d’une vache violette, dites à votre mental rationnel de laisser une belle part à votre hémisphère cérébral intuitif.
    Bien à vous.
    Catherine Manchon

    • admin

      Belle inspiration ! la vache violette n’est effectivement pas un concept qui se limite au business et tant mieux si on peut l’admirer au hasard d’une promenade dans les magnifiques combes du Jura.
      Amicalement.

  • http://centre-formation-management.com/ Formations vente

    Cet blog est impressionnant et je vais d’ailleurs le relayer à une consoeur qui est du même avis que vous et je suis sûre qu’elle m’en remerciera. Merci pour cet article et votre temps pour mettre en commun ces opinions. Je serais ravie d’avoir l’opportunité de lire vos articles à ce propos dans les prochains mois. Ca m’est extrêmement agréable ! 1000 mercis !