Les entreprises technologiques et le Web 2.0 : résultats du sondage Technopen 2010

Les entreprises technologiques et le Web 2.0 : résultats du sondage Technopen 2010

Les entreprises technologiques sont souvent perçues comme étant en avance dans l’utilisation du Web. Nous avons voulu savoir ce qu’il en était en ce qui concerne les médias sociaux en sondant les participants du TechnOpen de Golf organisé le 2 septembre 2010 par la VETIQ (Voix des entrepreneurs en technologies de l’information de Québec) et l’AQIII (Association québécoise des informaticiens et des informaticiennes indépendants).

Ce sont 124 entrepreneurs et dirigeants d’entreprises technologiques de la Région de Québec qui ont bien voulu se prêter au jeu, entre un « drive » et un « roulé », pour répondre à un sondage que nous avions préparé sur le thème « Les entreprises technos et le Web 2.0 ».

Les principaux résultats

La conscientisation est bien présente : c’est de façon quasi-unanime (plus de 92%) que les répondants perçoivent les médias sociaux comme une tendance lourde. Cependant, on constate que plus du quart des entreprises n’utilisent aucun média social.

Une grande majorité des répondants sont inscrits sur le réseau professionnel LinkedIn mais une minorité seulement utilise simultanément plusieurs médias sociaux. Les résultats mettent en évidence la percée de Twitter tandis que 31% des sondés utilisent les blogues.

Sans surprise, le réseautage est, en terme d’usage, l’activité la plus citée devant la communication. Si le recrutement et la commercialisation arrivent en queue de peloton, il semble que ce soit plus par méconnaissance du potentiel des médias sociaux pour ce type d’activité que par manque d’intérêt pour ces activités stratégiques pour l’entreprise.

40% des entreprises déclarent prévoir lancer une stratégie Web 2.0 et 13% l’envisage éventuellement. Cependant, beaucoup expriment des obstacles pour concrétiser cette volonté, principalement le temps (40% des répondants). Seulement 14% invoquent le budget comme étant un obstacle.

En termes de besoins prioritaires pour mettre en place une stratégie Web 2.0 gagnante, l’accompagnement par un expert est prédominant, au même titre que la « création de contenu » que les entreprises perçoivent comme capitale.

Que peut-on en conclure ?

L’analyse globale des résultats démontre que les entreprises technologiques ont franchi le premier pas en intégrant sans équivoque l’émergence des médias sociaux dans leur environnement d’affaires. Elles ont en majorité l’intention d’aller plus loin dans leurs usages en dépit d’obstacles bien identifiés.

Par contre, le niveau d’utilisation et de déploiement reste encore limité, alors que les médias sociaux représent des apports importants dans plusieurs processus d’affaires d’une entreprise, notamment la commercialisation.

Le temps est toujours un facteur clé pour se positionner avantageusement par rapport à la concurrence. Il est nécessaire de se montrer pro-actif afin de ne pas se faire distancer par ceux qui sont déjà opérationnels. Ceux-ci bénéficieront à court terme de cette anticipation stratégique et profiteront d’un avantage compétitif décisif.

Pour accéder au résultats complets du sondage : sur Scribd ou par téléchargement direct.