La réussite d’une Startup en 5 étapes clés

Existe-t-il une recette pour garantir le succès d’une startup technologique ? Quels sont les secrets de ceux qui y sont parvenus. Passé par Google, avant de créer sa startup geoAPI.com, revendue ensuite à Twitter, Othman Laraki connait le monde des startups à succès. Et les différentes phases du cycle de vie de ces sociétés qui grandissent à la vitesse de la lumière également. Le livre sur la vie d’une startup s’écrit-elle en plusieurs chapitres ? Voici sont avis éclairé sur la base de 5 étapes cruciales :

Etape 1: «Tu as une idée, tu es seul, mais tu es entrepreneur. Tu cherches tes futurs collègues, il te faut les convaincre de travailler avec toi, sur un nouveau projet.»

Etape 2: «Tu as réussi à convaincre tes collègues, le projet est monté, le produit est créé. Mais tout le monde s’en fiche, personne ne sait que cela existe.»

Etape 3: «Ton projet intéresse les gens, ils viennent se connecter en masse. Mais tu dois faire face: comment les serveurs vont-ils survivre au volume?»

Etape 4: «Les serveurs tiennent. Tu peux te consacrer à d’autres fonctionnalités. Alors tu lances une nouvelle amélioration de ton produit chaque mois», comme l’a fait Facebook en 2010, avec de nouvelles pages profils pour les utilisateurs, l’apparition du bouton «like», des modifications dans le flux d’actualités, un système de visionnage de photos différent, et bientôt, un téléphone?

Etape 5: «Tu passes à 5.000 employés et là, il te faut lutter contre la bureaucratie, qui paralyse la capacité à décider et t’empêche de faire évoluer ton produit aussi vite qu’à ses débuts.»

Pour Othman Laraki, aucun doute, Twitter en est à la phase numéro 3. Facebook à la fin de l’étape 4. Et Google à la fin de l’étape 5. d’ailleurs, Google a créé des équipes à part pour Google Chrome, YouTube et Android afin de maintenir l’esprit startup.

Source : Blog W.I.P « Le labo médias de l’école de journalisme de Sciences Po »

Si tous les entrepreneurs ne feront pas de leur entreprise des Google en puissance, les 4 premières étapes font généralement partie du cycle classique des jeunes pousses. Reste à savoir comment faire pour transformer les premiers succès et passer ensuite au stade 5 !

  • Pingback: lacapitaleblogue.com | Suggestions du jour 03/26/2011()

  • http://www.business-angel-france.com Patrick HANNEDOUCHE

    Et le financement dans tout ça, Francis ?
    Cordialement.
    Patrick

    • Francis Belime

      Bonjour Patrick,
      Le financement ? C’est une toute autre histoire et au cours de ces 5 étapes clés, il est bien évidemment que le financement reste le nerf de la guerre (surtout pour supporter les croissances très rapides que l’on voit dans le secteur des technologies).
      Amicalement.
      Francis.

  • http://www.atoem-consulting.com/start-ups Olivier Riviere

    Billet très intéressant et très juste Francis.

    En cas de succès, gérer la croissance est un challenge majeur qui ne demande pas les mêmes compétences que la phase de création. Les créateurs capables de devenir les dirigeants (efficaces) d’une grosse PME ou même d’une corporation sont rares. Beaucoup de créateurs ne sont même pas intéressés et préfère revendre assez tôt pour passer à autre chose; recréer une nouvelle start-up. Ils ont un sens aigu de leur identité et de ce qui les motive et ne veulent donc pas s’imposer un rôle qui ne leur convient pas.

    Pour en revenir aux créateurs qui font croître leur start-up, un accompagnement adéquat (donc très ciblé) est utile dans la plupart des cas.

    • Francis Belime

      La croissance est en effet un défi permanent lors de ces 5 étapes. Que ce soit en termes de ressources humaines, comme vous l’évoquez, mais également en terme de capacité à innover. Maintenir le niveau de différenciation qui fait généralement la force des startups reste un challenge à relever au quotidien qui requiert aussi, au delà d’une étroite collaboration avec la fonction marketing, une capacité à se remettre en question (il parait que les grands innovateurs n’innovent qu’une seule fois).
      Cordialement.

  • Pingback: Anatomie des startups | Akova()