Un chargé de projet web … c’est quoi ?

Un chargé de projet web … c’est quoi ?

On me pose souvent la question : « Ah tu es chargée de projet web … et tu fais quoi au juste ? » avec des grands yeux interrogateurs. À cela je réponds souvent brièvement : « Eh bien, je planifie différents projets et je m’assure que tout soit livré dans les temps ». Et à chaque fois qu’on me le demande, je me dis que j’écrirai un billet pour parler de cette fonction que j’occupe et qui n’est pas tout à fait comme les autres …

En gros, un chargé de projet web fait et sait plusieurs choses. C’est souvent un communicateur, parfois un féru de technique ou entre les deux. Il a la responsabilité d’entretenir d’excellentes relations avec le client et avec l’équipe de production. Il doit aussi savoir donner l’heure juste et ne pas craindre de signaler ce qui lui semble sortir du cadre établit, tout en donnant une marge de manoeuvre importante pour favoriser la créativité. Des connaissances en architecture d’information, en design d’interface, en langages de programmation  et en intégration lui donne le plus pour débattre avec son équipe tout en prenant soin de vulgariser toute cette information pour le client. Le point le plus important à retenir : un chargé de projet donne la même importance au client, aux ressources et au budget !

Un chargé de projet web est …

- À l’écoute : Je suis convaincue que l’écoute est la qualité principale que doit avoir un chargé de projet web. Écouter permet de comprendre intégralement les besoins du client, les contraintes de l’équipe et les limites qu’impose la direction !
- Organisé : À cela j’ajouterai aussi rigoureux. Certaines fois, être organisée ne suffit pas. Il faut pouvoir jongler avec les priorités, en toute rigueur .. Impossible vous dites ? L’important est de s’en approcher !
- Rassembleur : L’équipe de production dont fait partie le chargé de projet, n’a souvent aucun contact avec le client. De ce fait, il reste toujours une marge d’interprétation que le chargé de projet a pour fonction de combler. Toutefois, les imprévus sont monnaie courante dans le web ! Et il faut alors que le chargé de projet soit en mesure d’orienter toute l’équipe dans la direction souhaitée.
- Diplomate : La diplomatie est de mise quelque soit la situation. Précisément, il arrive que les différents partis du projet fasse une interprétation différente … et parfois inattendue des orientations à prendre. Pour pallier à la situation, un bon rapport de rencontre et une retranscription fidèle des tâches dans un outil de gestion de projet peuvent suffire. Néanmoins, la diplomatie reste une arme redoutable pour rallier tous les partis autour d’un objectif commun : le succès du projet.
- Un peu geek : Oui ! trouver et tester des nouveautés permet au chargé de projet de proposer de nouvelles avenues au client. Petit conseil : s’assurer avec son développeur si la proposition est viable dans l’environnement développé.

- Confiant : il arrive que tout ne fonctionne pas comme on l’espère (bug, navigateur, etc.) ! Quand cela arrive, sketcher rapidement le rendu attendu et montrer quelques exemples qui peuvent démontrer l’efficacité de la solution peut pallier au problème. Dans ces situations le calme et la sérénité sont de mise.

En somme, un chargé de projet web se trouve constamment dans un entre-deux, une zone sensible où il navigue non pas à vue, mais avec une certaine précision qui se détermine progressivement selon les besoins du client, les informations recueillies et l’expérience !

Exprimez vous!

*