Les réseaux sociaux à l’assaut de la bourse !

Les réseaux sociaux à l’assaut de la bourse !

Les réseaux sociaux étaient déjà les rois des chiffres. Hallucinants voire déroutants en ce qui concerne le nombre de membres inscrits, moins convaincants lorsque l’on parle de chiffre d’affaires ou de bénéfice. Leur entrée en bourse va t-elle encore affoler les compteurs ?

Il semble que le coup d’essai du premier d’entre eux à se lancer dans l’aventure boursière, LinkedIn, soit un coup de maître. L’action du réseau professionnel (NYSE:LNKD) a en effet bondi de près de 110 % à sa première journée de cotation jeudi dernier à la Bourse de New York.

Une embellie faite pour durer ?

L’action de LinkedIn est passé de son cours d’introduction à 45$ à une valeur de 94,25 $US en fin de séance valorisant l’entreprise californienne à plus de 9 milliards de dollars.

J’étais à New York la semaine dernière et je suis passé par Wall Street le jour de l’entrée en bourse du réseau social. Et je n’ai pu m’empêcher de penser en voyant la bannière de LinkedIn sur le frontispice de la Bourse de New York (voir photo ci-dessous prise sur le vif) au succès remarquable de l’équipe de fondateurs qui a réussi à hisser cette startup web au sommet en moins de 8 ans. Un bel exploit et sûrement une vraie fierté !

Linkedin en bourse

Que va t-il arriver maintenant ? L’embellie financière est souvent une affaire de court terme. Le succès d’une entreprise à moyen et long terme en est une autre. Et les deux, contrairement à ce que la logique voudrait ne sont pas toujours intimement liés. Par contre, en tant qu’utilisateur assidu de LinkedIn et conseillant depuis plusieurs années mes clients à en faire un usage professionnel adéquat, je prédis que le succès va durer. Il s’agit maintenant que le modèle d’affaires évolue vers des fonctions à valeur ajoutée qui feront rentrer les revenus nécessaires pour assurer la croissance mais aussi pour maintenir l’intérêt d’investisseurs parfois versatiles.

Les autres réseaux sociaux vont-ils suivre la tendance ?

C’est la question qui est sur toutes les lèvres. On parle de Facebook, de Twitter, de Groupon ou d’autres un peu moins connus. Qui sera le prochain ? La folie boursière va t-elle encore déjouer tous les pronostics ? Va t-on tout droit vers une nouvelle bulle financière ?
Je n’ose me prononcer sur le sujet au risque de jouer à la boule de cristal. L’avenir nous en dira plus sur cette tendance qui secoue actuellement l’univers des entreprises du web 2.0. Une chose est sûre, les réseaux sociaux font définitivement partie du paysage économique et les entreprises qui les ignorent encore dans leur stratégie marketing devraient y réfléchir à deux fois…