La Maxime d’affaire du mois

La Maxime d’affaire du mois

Un entrepreneur se lance dans la création d’entreprise plus souvent par passion ou pour relever un défi que dans l’optique de gagner de l’argent. Mais entreprendre suscite pourtant autant d’admiration, de ceux qui perçoivent le défi et la passion, que de jalousie auprès de ceux qui s’attachent à l’aspect financier et à l’image de la réussite.

C’est sûrement ce qui a inspiré Winston Churchill. Un des grands penseurs de son époque. En fin politicien qu’il était et en Chef de gouvernement sensible, un brin libéral, à l’apport des entrepreneurs dans le développement économique de son pays :

« On considère le chef d’entreprise comme un homme à abattre ou une vache à traire. Peu voient en lui le cheval qui tire la charrue »Winston Churchill (Angleterre)

Entre ces 2 points de vue divergents, il existe en effet une certaine marge et plus sûrement un équilibre subtil qui fait le succès de ceux qui entreprennent. Il serait de toute évidence une erreur de vouloir faire porter aux entrepreneurs le costume de super-héros. Entreprendre est difficile et nécessite de nos jours, au-delà d’une volonté et d’une motivation sans failles, des qualités et un bagage complet pour réussir. La réussite est souvent au bout d’un parcours jalonné de hauts et de bas qui relève plus d’un parcours du combattant que d’un film de science-fiction.
Voir un précédent billet où nous nous interrogions sur le sujet : l’entrepreneur d’aujourd’hui est-il un super-héros ?