Réseaux sociaux : quel impact sur les marques ?

Les réseaux sociaux touchent une communauté d’utilisateurs de plus en plus large quiStatistiques réseaux sociaux et médias sociaux peuvent influer sur une marque ou un produit. Selon la nouvelle étude de Médiamétrie réalisée en France et publiée en juillet 2011, les réseaux sociaux sont bien plus qu’un phénomène de mode. Ils ont désormais trouvé une place au quotidien auprès d’une grande partie de la population. Ils créent également un lien fort avec les marques qui favorisent une bonne proximité avec les internautes.

Les réseaux sociaux : plaque tournante des nouveaux usages web

Globalement, les utilisateurs des réseaux sociaux s’inscrivent sur un ou deux réseaux différents. 25% d’entre eux sont même présents sur 3 réseaux et plus. Chaque réseau est bien identifié pour son usage spécifique et les internautes témoignent d’une volonté de faire une séparation claire entre l’usage dans la sphère privée et l’usage dans la sphère professionnelle.

Entre termes de motivation, les raisons pour lesquelles les internautes s’inscrivent sur les réseaux sociaux sont multiples et relèvent de deux grandes dimensions. Une approche collective (pour échanger, partager, élargir son cercle de relations,…). Une approche plus individuelle (exprimer des opinions personnelles, « se mettre en scène »,…).

Si les usages sont très variés, l’étude relève que les utilisateurs de réseaux sociaux consultent principalement des photos (75% des inscrits) ou visitent d’autres profils (74%). C’est seulement dans un 2ème temps qu’ils élargissent leur utilisation à des activités plus collaboratives ( faire des commentaires sur des blogs ou autres, mettre à jour un statut,…).

Qui est suivi sur les réseaux sociaux ? Qu’en est-il des marques ?

Les profils les plus suivis sur les réseaux sociaux sont généralement ceux d’artistes ou de personnalités publiques, puis viennent ensuite des groupes spécifiques en fonction des centres d’intérêt de l’usager.

Plus d’un tiers des utilisateurs suivent des marques commerciales qui bénéficient largement des capacités d’interaction offertes par les réseaux sociaux. L’étude distingue une typologie de « suiveurs de marques » selon différents critères. Un des profils identifié est celui des « opportunistes » (1/3 des suiveurs de marques) qui correspond à un public plus féminin et plus âgé. Moins actifs que la moyenne sur les réseaux sociaux, les membres de ce groupe se montrent néanmoins réceptifs à la communication de la marque surtout lorsque des avantages y sont associés.

Au-delà du souhait d’information (1ère motivation avouée pour 79% des internautes à l’origine de l’inscription à une page de marque), les internautes en attendent un « plus ». Que ce soit des avantages précis comme des bons de réduction ou des promotions, des informations exclusives ou l’annonce d’évènements associés à la marque. Ils recherchent enfin, à un degré moindre, un échange, un dialogue ou une interaction avec la marque.

Pour ce qui concerne les réseaux les plus connus, on constate que les inscrits aux pages de marques commerciales utilisent davantage Facebook que Twitter. Trois catégories de marques se détachent : la mode, l’alimentaire ou l’hygiène/beauté. Près des 3/4 des inscrits sur des pages sont entrés en relation avec la marque via une communication proactive de celle-ci. Suivent les recommandations provenant de leurs propres réseaux.

Finalement, quelle est la perception des utilisateurs sur les communications des marques sur les réseaux sociaux ? Qualité, instantanéité, et possibilité de partager des avis prédominent. Les entreprises qui ont une stratégie de promotion sur les réseaux sociaux savent ce qu’il leur reste à faire…

Source : Médiamétrie (pour lire le communiqué complet)

Vous êtes interpellé par ces chiffres ? A vos marques, prêt,…