La Maxime d’affaires du mois : entrepreneuriat et persévérance

La Maxime d’affaires du mois : entrepreneuriat et persévérance

L’entrepreneuriat est une expérience riche et intense. L’entrepreneur passe, tout au long de son parcours, par des hauts et des bas au gré de l’évolution de son entreprise. Il doit également faire face aux changements, de plus en plus rapides, de son environnement. Une alternance entre phases de croissance et périodes de crise qui peuvent faire tanguer les meilleurs des navires. Des conditions de navigation qui sont souvent le révélateur de grands capitaines…

Un job à risque, difficile, passionnant,…? Un peu tout à la fois.

Être entrepreneur, c’est vivre une expérience excitante qui requiert beaucoup d’aptitudes. Parmi elles, la persévérance est souvent relevée comme étant la marque des grands entrepreneurs.
Vacla havel entreprendre persévérance Pour l’illustrer mon propos, j’ai trouvé cette magnifique phrase de Vaclav Havel (Dramaturge, auteur et ancien président de la République Tchèque), un homme qui en terme de persévérance savait de quoi il parlait :

« Les luttes qu’on perd, ce sont celles qu’on abandonne »

Source photo : site officiel Vaclav Havel

  • http://www.vetiq.org Bianchi

    Je suis bien d’accord avec cela, ayant été entrepreneur et issu d’une famille d’entrepreneurs, la persévérance, la ténacité sont des qualités. L’entêtement dans une voie (sans issue ?) est par contre un piège et la frontière avec la persévérance parfois mince.
    La capacité à changer son modèle d’affaire (et ne pas penser que d’en changer constitue un échec bien au contraire) en fonction des retours marchés, est également signe de sagesse et d’adaptabilité au marché. Cependant, le remaniement incessant de son modèle d’affaire est aussi preuve d’un manque de vision à moyen terme à mon sens.

    La traversée du désert est souvent incontournable, mais l’oasis à l’horizon doit rester un objectif à atteindre…

    • Francis Belime

      Bonjour Cédric et merci pour ce commentaire…
      Il faut effectivement connaitre la rigueur et l’humilité qu’impose le désert pour apprécier la douceur de l’Oasis (je l’ai personnellement vécu au sens propre ET au sens figuré !).
      Amicalement.