Quand Facebook dope son offre de publicité en limitant la « portée » des publications…

Quand Facebook dope son offre de publicité en limitant la « portée » des publications…

Lorsque l’on intervient en conseil ou en formation dans le domaine de l’usage des réseaux sociaux, on est confronté au défi permanent de rester à jour (par exemple sur les évolutions ou nouvelles fonctionnalités des différents réseaux) mais aussi et surtout à la nécessité de répondre à des questions dont nous n’avons pas toujours la réponse avec certitude. La portée des publications sur une page Facebook (soit le nombre de Fans de votre page qui ont eu un affichage de cette publication sur leur fil d’actualité) est en une. Et la réponse, si l’on fait une recherche auprès de plusieurs sources expertes n’est pas innée.

Comme une réponse approchante vaut mieux que pas de réponse du tout et que j’ai constaté au travers de mes propres expériences que cette portée avait radicalement diminué ces derniers mois,  je vous livre quelques informations sur le sujet trouvées, entre autres, sur le blog de Karine Toussaint de Dix-Katre (dont j’apprécie et suis le travail depuis longtemps) qui réfère à une récente étude de Edgerank Checker sur le sujet.

La portée est en chute libre…

En gros, voici quelques chiffres basé sur une analyse de plus de 1000 pages Facebook et environ 100 000 messages publiés au cours du mois de décembre dernier. Ils ne laissent planer aucun doute sur une tendance fortement à la baisse :

► En 2012, la portée était de 15 à 20% du nombre de fans de la page

► En milieu d’année 2013, ce chiffre était encore compris entre 10 et 15%

► En décembre 2013, il ne se situe plus qu’à environ 8% 

Evolution du reach organique Facebook en fin d'année 2013

Ces chiffres disent en clair que chacune de vos publications ne sera vue, en moyenne, que par 1 fan sur 10 ! Ceci est lié à un algorithme puissant, mis en place par Facebook (appelé Edgerank) qui sélectionne selon 3 critères principaux (l’ancienneté de votre message, le type du message, la popularité du message et l’affinité du fan avec le contenu de ce message) les fans qui auront un affichage de votre publication sur leur fil d’actualité.

Que faire à partir de maintenant : avancer ou faire marche arrière ?

Il est toujours important de bien comprendre les outils que l’on utilise et la façon d’optimiser notre performance en fonction des objectifs que l’on s’est fixé. On est alors confronter à 2 choix :

1) LAISSER TOMBER : cet outil n’est définitivement pas pour moi et son côté marketing à l’américaine m’exaspère ! Mais pensez-y bien avant de perdre tout les efforts que vous avez fourni jusquà présent

2) POURSUIVRE votre effort et utiliser quelques ficelles utiles

Sans vouloir vous orienter dans votre choix final, voici 3 façons de persévérer et de maintenir de bons résultats avec Facebook en l’utilisant de manière plus optimale :

A) Le taux de réduction de la portée s’applique à tous les formats des messages (statuts, photos, vidéos, statuts, liens) mais les publications de statuts (contenu original) ont la meilleure portée comme le montre le schéma ci-dessous. Pensez donc à être original et à publier plus souvent vos propres informations.

Crédit illustration : Edgerank Checker

B) Donnez à vos Fans quelques bons trucs :

Vous êtes peut-être un spécialiste de Facebook ou en tout cas vous souhaitez l’être (puisque vous êtes en train de lire ce blog)  mais ce n’est pas toujours le cas de vos fans. Il va donc falloir leur donner quelques trucs qui vont également contribuer à améliorer la portée de votre page.

- Incitez les à intéragir encore plus avec une page. Plus ils aiment, commentent, partagent ou cliquent sur un lien et plus ils vont augmenter leur chance de voir vos futurs messages s’afficher dans leur fil d’actualité…et plus votre page sera populaire ce qui aura une incidence sur l’amélioration de votre Edgerank…ce qui veut dire que plus de fans seront touchés par vos publications (CQFD !). On est donc dans un cercle qui peut être vertueux.

- Rappelez les leur régulièrement qu’il peuvent recevoir une notification à chaque fois que vous publiez un message sur votre page Facebook. Cette fonctionnalité  est disponible  sur n’importe quelle page Facebook en survolant le bouton J’aime et en choisissant « Recevoir des notifications » :

facebook recevoir notification

C) Faire de la publicité sur Facebook :

Bien on y arrive et on ne va pas se cacher que c’est l’objectif ultime de Facebook. Il faut bien vivre !

Sur ce volet, nous vous engageons à être prudent et à ne pas vous emballer trop vite. Là encore, faire quelques tests avec des montants faibles pour voir comment la publicité sur Facebook fonctionne, vous permettra de vous ajuster et d’atteindre vos objectifs. De notre côté, nous avons faire nos propres tests et ce que l’on peut vous dire, c’est que Facebook sait également jouer de votre façon de faire de la pub et trouvera des moyens de vous inciter à en faire plus…mais pour quels résultats ? Nous avons par exemple constaté que les résultats d’une première publicité sont très bons (eh oui, il faut bien vous encourager pour avoir tenté votre chance !). Mais lorsque vous faites une publicité sur une certaine durée (1 mois par exemple), vous verrez que la portée qui a miraculeusement augmenté dès le premier jour de publicité va connaitre un pic avant de redescendre de manière assez drastique quelques jours avant la fin de la période. C’est là que par désespoir, il faut peut-être réfléchir avant d’en remettre encore un peu…

Tout cela dépend évidement de vos moyens et de votre stratégie. Chacun choisira la formule la mieux adaptée à son business. Une chose est sûre, nous préconisons d’utiliser l’option « stimuler votre publication » pour augmenter la visibilité d’une événement par exemple ou si vous lancer un nouveau produit. Le retour sur investissement peut alors s’évaluer sur une augmentation du nombre d’inscriptions ou de clics.

Que faut-il conclure ?

Tout ceci ne sonne pas forcément comme une douce musique à nos oreilles même si la notion de portée pourrait y référer. Nous sommes dans un domaine où la loi du plus fort s’applique avec peu de moyens pour lui résister. Je persiste à classer Facebook comme un puissant outil de marketing. Il faudra juste savoir que dorénavant la gratuité sera moins alléchante et payante qu’elle ne l’était…

Bonne chance et on vous tient au courant dès que cela bouge à nouvau !

Des infos sur nos prochaines formations sur les réseaux sociaux : c’est ici !