Papy fait-il encore de la résistance sur Facebook ?

Papy fait-il encore de la résistance sur Facebook ?

Qui l’eut cru ? Une tendance claire se dessine : les plus jeunes commencent à quitter Facebook, en tout cas les moins de 24 ans. L’effet de mode est passé ou plus simplement l’apparition de nouveaux réseaux plus « modernes » ou plus « tendances » tels Snapchat ont vite exercé leur pouvoir d’attraction. Et oui, dans ce monde digital, tout va très très vite et il est difficile de parler d’ordre établi tant les lignes bougent…

Les aînés prennent leur place…

Mais lorsque l’on regarde attentivement les statistiques (du marché américain) présentées dans le schéma suivant, on se rend vite compte que Facebook gagne encore des parts de marché significatives et principalement chez les baby-boomers et les seniors. Dans cette catégorie d’âge dite des plus de 55 ans, l’augmentation des inscrits au réseau social a été de plus de 80% en 3 ans. Un résultat à faire pâlir bien des marketers qui ont fait de la part de marché leur combat de tous les jours. Alors ce constat relève t-il de la tendance lourde, du phénomène durable ou est-il un simple feu de paille ?

evolution abonnés facebook

 

Il faut d’abord s’interroger sur les raisons de cette engouement de l’âge d.’or et des cheveux argentés pour Facebook.

Grand mère usage réseaux sociauxForce est d’admettre que l’on a un peu passé le temps des objections systématiques et des peurs initiales. Des sentiments souvent liés à des perceptions faussées tant par rapport à l’usage et à la confidentialité de ce qui s’échange sur Facebook qu’à son usage en tant qu’outil technologique. Quelque soit l’âge, on maîtrise aujourd’hui beaucoup mieux les fonctionnalités et les paramétrages des comptes et la communication et l’utilisation courante ne s’avèrent pas si compliquées que çà y compris pour des « analphabètes numériques ».

Ensuite, il y a trois facteurs qui influent sur le taux d’adoption de Facebook auprès des plus âgés et notamment des seniors :

  1. ils ont du temps devant eux
  2. leurs petits-enfants les attirent encore d’un désarmant « Dis grand-maman, grand-papa, tu as vu mes photos sur Facebook?
  3. l’apparition des tablettes a considérablement facilité l’accès à l’internet et aux réseaux sociaux

Le marketing doit s’adapter…

Cette démocratisation du plus populaire des réseaux sociaux a forcément un impact majeur sur les stratégies marketing. La plupart des clients peuvent être rejoints sur Facebook quelque soit leur âge. Il est donc devenu un incontournable notamment en marketing grand public (B to C). Reste à savoir comment et quelle dynamique créer dans la communication Facebook et comment l’intégrer à la présence web de l’entreprise afin d’être visible auprès de cette clientèle cible. De savoir également la rendre engagée, même si elle est de nature plus passive que la clientèle des jeunes, avant de songer à la convertir en nouveaux clients.

Comme aiment à le dire les américains : « Big numbers speak ! ». Il n’est donc plus besoin de vous convaincre que si Papy faisait de la résistance sur Facebook, il est maintenant passé en mode action !

Il vous maintenant mettre en place les bonnes stratégies pour l’atteindre. Si vous vous demandez encore comment faire ? La réponse en 1 clic :

formation facebook reseaux sociaux

 

 

Exprimez vous!

*